abrogation


abrogation

abrogation [ abrɔgasjɔ̃ ] n. f.
• av. 1356; lat. abrogatio
Action d'abroger. 2. retrait. Abrogation d'un acte réglementaire. Abrogation tacite. Abrogation expresse.

abrogation nom féminin (latin abrogatio) Annulation d'une loi, d'un décret, d'un arrêté, etc. (L'abrogation est expresse ou tacite.) ● abrogation (synonymes) nom féminin (latin abrogatio) Annulation d'une loi, d'un décret, d'un arrêté, etc.
Contraires :

abrogation
n. f. DR Action d'abroger.

⇒ABROGATION, subst. fém.
DR. Action d'abroger (une loi) :
1. ... le maître actuel des Français (...) a conservé toutes les lois qu'elle a promulguées. Il a toujours éludé l'abrogation de ces lois, qu'il avait souvent promise. Il s'est donné parfois le mérite de suspendre leur exécution, mais il s'en est réservé l'usage,...
B. CONSTANT DE REBECQUE, De l'Esprit de conquête et de l'usurpation, 1813, p. 239.
2. M. le président. — Je fais observer à la chambre que je défends une loi régulièrement votée et promulguée. Qu'on en propose l'abrogation! Mais tant qu'elle existera elle est la loi et je la ferai respecter.
M. BARRÈS, Mes cahiers, t. 6, 1908, p. 276.
Prononc. :[]. Enq. ://.
Étymol. — Corresp. rom. : prov. abrougacioun, abrougacien; ital. abrogazione; esp. abrogación; port. ; cat. abrogació.
Av. 1356 « action d'annuler un texte jur. ant. », terme jur., trad. (BERSUIRE, Tite-Live, f° 342a ds GDF. Compl. :l'abrogacion et revocacion de la loy); 1461 Lettres d'abrogation « lettres déclarant nul un acte jur. ant. » (Ord., XV, 305, ibid.).
Empr. au lat. abrogatio « action d'annuler un texte jur. ant. », terme jur., dep. 68-44 av. J.-C., CICÉRON, Epistulae ad Atticum, III, 23, § 2 ds TLL s.v., 136, 82 : ... lex..., quae non ipsa se saepiat difficultate abrogationis; cf. lat. médiév. id., fin XIe s., Epistolae Ratisbonenses, 9, p. 317, 25 ds Mittellat. W. s.v., 41, 32 : Lex... sine omnium abrogatione.
HIST. — Voir hist. de abroger.
STAT. — Fréq. abs. litt. :12.
BBG. — BARR. 1967. — BLANCHE 1857. — BOUYER 1963. — MARCEL 1938. — Pol. 1868. — RÉAU-ROND. 1951. — Théol. cath. t. 1 1909.

abrogation [abʀɔgɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. Av. 1356; lat. abrogatio « action d'annuler un texte juridique ».
Action d'abroger. Annulation, retrait.Dr. || Abrogation expresse. || Abrogation tacite. || L'abrogation d'une loi.
CONTR. Promulgation.
DÉR. V. Abrogatif.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abrogation — (von lateinisch abrogatio „Abschaffung“, „Aufhebung“, „Ausserkraftsetzung“, „Widerruf“) steht für: im juristischen Sprachgebrauch bedeutet Abrogation die vollständige Abschaffung eines Gesetzes oder seine Aufhebung durch ein nachfolgendes;… …   Deutsch Wikipedia

  • Abrogation — may refer to: * Abrogation doctrine, a doctrine in United States constitutional law * Naskh (exegesis) (Arabic for abrogation ), a genre of Islamic exegesis dealing with the problem of seemingly conflicting legal material …   Wikipedia

  • abrogation — I noun abolishment, abolition, annihilation, annulment, canceling, cancellation, countermand, counterorder, defeasance, dissolution, invalidation, nullification, overriding, overruling, recall, recantation, renege, repeal, repudiation, rescission …   Law dictionary

  • Abrogation — Ab ro*ga tion, n. [L. abrogatio, fr. abrogare: cf. F. abrogation.] The act of abrogating; repeal by authority. Hume. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • abrogation — UK US /ˌæbrəˈɡeɪʃən/ noun [S or U] LAW ► the act of officially ending a law, agreement, or custom: »He called for renegotiation but not abrogation of the North American Free Trade Agreement …   Financial and business terms

  • abrogation — Abrogation. s. f. v. Action & maniere par laquelle une chose est abrogée. L abrogation d une loy …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Abrogation — (lat.), römisch rechtlicher Ausdruck für die vollständige Aufhebung eines Gesetzes; vgl. Derogation, Subrogation, Obrogation …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • abrogation — (n.) 1530s, from L. abrogationem (nom. abrogatio) repeal of a law, noun of action from pp. stem of abrogare (see ABROGATE (Cf. abrogate)) …   Etymology dictionary

  • abrogation — [n] cancellation annulment, discontinuation, ending, invalidation, quashing, repudiation, rescission, retraction, reversal, voiding, withdrawal; concept 119 …   New thesaurus

  • abrogation — Abrogation, penacut. Abrogatio …   Thresor de la langue françoyse


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.